Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2014 4 08 /05 /mai /2014 22:46

[Cet article est traduit du Theosophical Movement, vol. VIII, n° 6, avril 1938]

LE 8 mai, le Jour du Lotus Blanc, le monde théosophique commémore l’anniversaire de la mort de H.P.Blavatsky, en 1891.

A mesure que les années passent, deux faits deviennent de plus en plus saillants : 1° la vaste érudition et la profonde connaissance de H.P.B. montrent leur valeur à mesure que le temps recule ; 2° le salut de notre humanité se trouve dans les enseignements qu’elle a transmis. Le Message de ses Maîtres a été donné à notre époque autant pour avertir que guider ; mais l’avertissement n’a pas été écouté et le conseil n’a pas été suivi. Maintenant, il semble qu’il soit trop tard pour que la masse de l’humanité puisse prendre la bonne direction. Cela n’est pas dû à la faiblesse de la philosophie de H.P.B., ni à un manque de sacrifice de sa part. Tant qu’elle était à la tête du Mouvement, il continua à vivifier la pensée du monde et à libérer le mental pensant de la race de ses restrictions, de ses aberrations, de ses inconséquences et de ses compromis. Peu après sa mort, les rangs de ses élèves furent rompus, parce que beaucoup d’entre eux n’écoutèrent pas la voix intuitive et expérimentée de son collègue W.Q. Judge. Bientôt, des enseignements d’abord non-théosophiques et plus tard anti-théosophiques, furent substitués à son Message, et le monde aujourd’hui prend la pseudo-théosophie pour la Théosophie de H.P.Blavatsky. Mais grâce aux efforts des véritables Théosophes, bien des gens sont libérés de cette erreur.

Les conditions mondiales actuelles sont telles qu’il semble presque impossible d’atteindre un grand nombre de gens, et ce ne sont que quelques individus épars, suffisamment inspirés, qui peuvent se prendre sérieusement en main pour essayer de purifier leurs mœurs et d’éclairer leur mental. Les pièges du Kali-Yuga sont nombreux, l’influence néfaste de la Lumière Astrale est très puissante. Mais des individus sont capables de se libérer de leurs passions, et ils le font.

Ce dont on a le plus besoin aujourd’hui sont des centres d’étudiants sincères des Enseignements de H.P.Blavatsky et de W.Q. Judge ; leur ardeur doit être mesurée d’après leur sincérité dans la pratique des vertus – des Paramitas, qui implique l’observation d’un degré de moralité qui frappe l’imagination réelle et éveille l’aspiration du cœur vers le développement de l’âme d’autrui. L’Ethique sans connaissances philosophiques perd son pouvoir fortifiant ; c’est la connaissance qui rafraîchit le mental et qui donne à l’éthique une énergie dynamique pour une élévation continue. D’autre part, la connaissance, sans la pratique de l’éthique, se montre invariablement dangereuse, dégradant l’homme animal à l’état d’une bête rusée, qui n’emploie son intelligence que pour satisfaire des désirs grossiers et sensuels. Le message de H.P.B. combine harmonieusement l’éthique et la philosophie, ou la moralité et la métaphysique. Le noyau d’étudiants-pratiquants qui font l’usage qu’il convient de faire de ce Message double et bien équilibré, sont les sauveurs de l’humanité de notre temps et de notre génération.

Telles sont les idées qui nous viennent le plus naturellement en pensant au Jour du Lotus Blanc et en songeant aux conditions du monde ainsi qu’à l’influence que les étudiants de la Théosophie peuvent exercer sur lui. « Chaque Membre est un Centre », a dit M. Judge, et chaque Membre Associé de la L.U.T. a le privilège et la responsabilité de devenir un Centre Vivant de Bienfaisance, rayonnant la pureté et l’intelligence recueillies par la pratique de la juste moralité et par l’acquisition de connaissance exactes. H.P.B. a également écrit que « chaque homme devrait s’efforcer d’être en lui-même un centre de travail ». Cela signifie que, par l’enseignement et par l’exemple, chaque étudiant devrait montrer le pouvoir de la Théosophie, qu’il doit apprendre à incorporer en lui-même.

Un Centre Vivant de Travail ! Chaque étudiant doit devenir un centre vibrant de la Théosophie. Cet état ne peut être atteint, ni par la recherche du désir de développement de l’âme, ni par des actes extérieurs de charité et de service. Le désir du développement et le désir d’aider sont tous deux de bons désirs en eux-mêmes, mais ils ne créent pas le Théosophe vivant. C’est en accomplissant nos propres devoirs de jour en jour, selon l’éthique et la métaphysique du Message des Maîtres, que nous nous libérons des chaînes de la personnalité. « Le devoir d’autrui est plein de dangers », et bien des étudiants échouent en ne faisant pas attention à l’avertissement que la Gita nous donne à plusieurs endroits. Dans leur zèle de se rendre utiles à d’autres, d’accumuler du mérite, d’attirer l’attention des Maîtres sur eux-mêmes, etc., ils oublient de s’occuper de ce qui les regarde. Ainsi, ils entravent l’œuvre de l’alchimie spirituelle qui ferait d’eux des centres vivants de vie et de travail.

Pourrait-il y avoir une meilleure préparation pour le prochain Jour du Lotus Blanc, que de prendre la résolution d’apprendre, chacun de nous, pendant l’année à venir, à employer le talisman appelé le Devoir ? Faisons que l’espoir de progrès, le désir de service et tout le reste soit subordonné à l’accomplissement de devoirs – les petits devoirs ordinaires de la vie – mais les devoirs accomplis avec la connaissance des principes de nos actions. Ainsi, l’âme sera élevée et fortifiée. L’étudiant doit percevoir la véritable signification de la sentence que « le Chohan à sa place, et l’atome à sa place font ce qu’ils peuvent – rien de plus ». Cette perception est le résultat de l’accomplissement de ses propres devoirs, à la lumière du Message des Maîtres de H.P.B.

Partager cet article

Repost 0
ULT Afrik William
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ULT Afrik
  • ULT Afrik
  • : Réflexion, spiritualité vivante, conférences et réunions d'étude sur la Théosophie de Blavatsky. Enseignement lois de karma et de réincarnation. La mort. Vie intérieure et méditation. Fraternité universelle. Devoir ou dharma.
  • Contact

Recherche