Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 11:46

Sur la peine capitale

[Cette réponse de M. Judge à la question ci-dessus fut publiée en anglais pour la première fois dans le Theosophical Forum de mai 1895. Le titre est de nous. (Ed. Théosophie.)]

Si nous admettons comme vraies les doctrines théosophiques au sujet de la constitution interne de l’homme, et de son sort après la mort, quelle doit être l’opinion du Forum  sur la peine capitale ?

 

W.Q.JUDGE. – Mon opinion est que la peine capitale est à la fois inutile et nuisible. C’est une injustice aussi grande envers le monde qu’envers celui qui est ainsi violemment précipité hors de la vie. Autrefois, on tuait un homme, en Angleterre, pour avoir volé dix pence de clous, ou un pain, mais les voleurs et les vols ne diminuèrent pas. Les crimes non plus ne sont pas moins fréquents.  Dans les districts campagnard, les exécutions sont aptes à rendre le peuple brutal, qui lui, se fait une fête d’aller voir un homme tué légalement. Mais au point de vue théosophique, la chose est bien plus grave. Le fait que ce meurtre est légal ne change rien aux lois de la nature. L’homme est brusquement arraché de son corps, et comme un suicidé, il est condamné à devenir une « coque ». Il n’est mort qu’en ce qui concerne son corps, mais astralement, il est vivant. Et il est pis qu’un suicidé, car il est rempli de haine et de vengeance qu’il doit déverser sur quelqu’un. De prime abord, il est incapable d’agir, mais bientôt, il s’aperçoit qu’il existe des sensitifs sur terre, qu’il peut influencer par ses passions vicieuses et haineuses. Ces pauvres âmes sont ainsi poussées à commettre des crimes ; étant imprégnées mentalement – des plans intérieurs – des idées et des passions du criminel, elles finissent par être portées à accomplir ce qu’elles ont dans leur mental. Le criminel exécuté ne doit pas nécessairement savoir ce qui se passe, car ses passions brutales, laissées intactes par le bourreau, excitent et influencent par elles-mêmes ceux qui y sont sensibles. C’est pourquoi de nombreux crimes sont commis par des personnes faibles, qui paraissent y avoir été entraînées par une force extérieure à elles-mêmes. Il semble à peine admissible que ceux qui croient aux doctrines théosophiques et occultes, puissent en même temps défendre la peine capitale.

Partager cet article

Repost 0
ULT Afrik William
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : ULT Afrik
  • ULT Afrik
  • : Réflexion, spiritualité vivante, conférences et réunions d'étude sur la Théosophie de Blavatsky. Enseignement lois de karma et de réincarnation. La mort. Vie intérieure et méditation. Fraternité universelle. Devoir ou dharma.
  • Contact

Recherche